Olivier Trombetta – Le cri de l’araignée // Vaucluse, Côtes du Rhône village, 84 660 Sainte Cécile les Vignes

À Sainte-Cécile, dans la laborieuse plaine viticole où l’on fait pisser le raisin des grandes propriétés et où les indépendants ont pour habitude d’amener en masse à la coop’, Olivier, têtu comme une bourrique, a décidé, après de nombreuses années à travailler la vigne pour d’autres, de tracer sa voie et de revenir à des modes de cultures et de vinifications plus naturelles qui l’accordaient davantage.
Pari tenu, les rouges du cri de l’araignée – à tarif très léger, soit dit en passant -, sont toujours un élégant et sincère concentré de baies noires mâtiné des fragrances du maquis.
Avec le coffre et la profondeur des beaux terroirs de la côte du Rhône, ces quilles gaillardes sont aussi bien à l’aise pour accompagner l’agneau de sept heure ou la venaison d’une attablée dominicale, que l’apéro lors de la visite à l’improviste d’un collègue sur coin de table autour d’un petit chèvre. Goûtez donc voir !